Le professionnalisme judiciaire au centre des préoccupations du ministère de la Justice

Dans l’objectif de renforcer les capacités du personnel judiciaire oeuvrant au Burundi, le ministère de la Justice a organisé une campagne de débats d’échange sur le renforcement des capacités autour des thématiques de Déontologie professionnelle, de meilleures gestions des services judiciaires et de gestion des caisses et des biens judiciaires.

L’exigence d’organiser des débats pareils trouve son fondement dans l’article 3 du décret n°100/114 du 30 avril 2013 portant Guide Déontologique et Disciplinaire du magistrat qui précise que « tout magistrat s’engage, à travers le serment qu’il prête avant d’entrer en fonction, à respecter la déontologie et la discipline ».

De même pour les agents d’ordre judiciaire, l’accomplissement de leurs tâches exige une certaine capacité de haut niveau centrée sur le guide déontologique pour mieux assurer leurs fonctions d’une façon professionnelle.

Madame la Directrice de Ressources au Ministère de la Justice, lors de l’ouverture solennelle de cette campagne mercredi le 21 avril 2021 dans la ville de Ngozi pour le ressort judiciaire de la Cour d’Appel de Ngozi, au nom et pour le compte de Son Excellence Madame la Ministre de la Justice, a souligné que les ateliers pareils vont aussi être organisés dans d’autres ressorts judiciaires se trouvant dans notre pays.

Signalons que tous les tribunaux de Grande Instance et de Résidence des provinces de Ngozi, Kayanza, Kirundo et Muyinga étaient représentés à grande échelle dans ces ateliers qui se bouclent le 23 avril 2021.

                                                                                                                                                Par Elianson Bigirimana